Japon : notes

http://yogilou.piwigo.com/index?/page/divers

Le chateau de Himeji-jô

classé patrimoine mondial Unesco

Spécialité du Kansaï : boeuf de Kobé, élevé à la bière.

Le chateau de Nijô-jô

Proche de Kyoto, construit par Tokugawa Ieyasu de 1601 à 1603 année où il devient shogun. Agrandi par plusieurs bâtiment par son petit fils.http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Nij%C5%8D

Patrimoine mondial de l'Unesco, exemple d'architecture Momoyama.

Mont Aso (Île de Kiyushu)

Symbolisant le "pays du feu", Aso-Kuju est un parc national à cheval sur les préfectures de Kumamoto et de Oita. Autour du mont Aso, volcan encore actif, s'étendent de vertes prairies, des lacs, des forêts et des sources d'eau chaude utilisées en bains thermaux (onsen).

La chaîne des volcans. Le mont Aso est un complexe volcanique typique. Il regroupe une quinzaine de cônes volcaniques au sein d'une caldeira de 24 km sur 18 km, soit une circonférence de 128 km, ce qui en fait l'un des plus grands du monde. Le Naka-dake (1 506 mètres de haut) est le plus actif de ces cônes et l'un des volcans les plus actifs au monde. Son sommet, saturé d'une odeur de soufre, est accessible par téléphérique ou en voiture. C'est le seul endroit au Japon où les touristes peuvent du bord du cratère voir les fumées noires s'élevant du volcan. Des bunkers sont construits sur les flancs pour protéger les touristes en cas de petite irruption, mais bien entendu, l'accès est interdit en cas d'éruption violente.

Et station thermale de Kurokawa -Kurokawa Onsen

Une vingtaine de onsen sont situés le long de la rivière Tanoharu. La plupart sont en plein air, sur les rives, dans les rochers de la montagne ou dans de petits bois. Cette station thermale est l'une des plus appréciées de la région de Kumamoto.

Monastères du Mont Koya

Monastère fondé au IXe siècle
centaine de pagodes et de temples ; bouddhisme tantrique ;
hébergement avec cuisine végétarienne dans le monastère ;
fondé par moine Kukai(posthume : Kobo Daishi, secte boudhiste shingon, en 816 ; shingon : avec l'aide d'un maître on peut atteindre l'éveil. Récitation de mantras. pratique des mudras (= gestes qui correspondent à une attitude mentale) et visualisation de mandalas, diagrammes servant de support à la méditation.
les officiants glorifient le bouddha Vairocana  et pratiquent des cérémonies autour du feu symbolisant la combustion des passions (goma).

Myajima

Île de Miajima : à proximité de Hiroshima, sanctuaire shinto avec quelques temples bouddhistes

Itsukushima, appelée aussi Miyajima (lit. Ile Sanctuaire) est une île se trouvant dans la mer intérieure de Seto.

L'île abrite principalement le bourg de Miyajima-chō.

Le parc de Momijidani, au-dessus de Miyajima-chō, est constitué d'une épaisse forêt d'érables.

De nombreux chemins et sentiers sillonnent l'île. Un téléphérique permet d'accéder sans effort au point culminant de l'île, le Misen, mont d'une altitude de 530 mètres.

L'île d'Itsukushima est considérée, dans la religion shintoïste, comme une île sacrée. Il n'y a ainsi ni maternité ni cimetière sur l'île, car ce statut interdit que l'on y naisse ou que l'on y meure. De la même façon, il est interdit d'y abattre des arbres. L'île est donc couverte d'une forêt relativement luxuriante.

De nombreux temples et sanctuaires sont construits sur l'île.

  • Le Daigan-ji, dédié au dieu de la musique, date de 1201.
  • Le sanctuaire Fushimi-Inari, à proximité de Kyoto.

    Le sanctuaire Fushimi-Inari est l'un des plus célèbres sanctuaires shintô du pays. Il retient surtout l'attention par la présence des innombrables petits torii (sorte de portique), offerts par des fidèles. Ils se dressent sur la colline, formant un tunnel de 4 km de long.

    Domaine des kami :